Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
12 avril 2011 2 12 /04 /avril /2011 09:00

Ils sont 9 participants à nous faire rêver.

 

Je plains déjà notre jury pour les départager. Les textes sont aussi originaux qu'amusants et variés.

 

Chez Crazyqueen : le burlesque et les illustrations sont à l'honneur

Chez Galliane : on a l'imagination débordante

Chez Ginie : on est Geïsha ou on ne l'est pas

Chez Julien : on se met en appétit et on a faim

Chez Lo trobador amoros : on sait animer les repas de famille

Chez Océane : on sait faire monter la température

Chez Sylvie : on arrive à savourer le moment

Chez Zaza : on batifolerait bien dans l'herbe

 

C'est donc Julie, Dugomo et Camille qui vont déterminer qui sera le gagnant du coffret "Echappée Gourmande".

 

suprise-copie-1.jpgDevant l'engouement des participantes et participants, je me permets une fantaisie de dernière minute en ajoutant un lot supplémentaire. Je ne vous en dis pas plus, ce sera un surprise pour la ou le gagnant.

 

Pour déterminer qui sera la personne qui remportera cette surprise, je vous propose de prendre connaissance des textes et de me mettre en commentaire le texte que vous aurez préférer.

 

Je vous communiquerai vendredi les résultats pour les deux gagnants.

 

Bonne chance à tous et à vous de jouer !

 

Repost 0
Published by Petula - dans Jeux
commenter cet article
5 avril 2011 2 05 /04 /avril /2011 08:00

 

« Un lieu unique, dédié à l’art érotique sous toutes ses formes, à travers le temps et toutes les cultures.

Une collection permanente de plus de 2000 pièces. Expositions temporaires, collections privées, thématiques, artistes contemporains…

Amour, humour, art, tradition, un prestigieux ensemble de toutes les fantaisies érotiques sur 7 étages ouverts de 10 H à 2 H du matin. »

 

Quand nos amis nous ont proposé d’aller faire un musée, je leur ai proposé de faire le musée de l’érotisme. Le 1er dimanche du mois, les musées sont gratuits ! Les musées nationaux oui, les musées privés, non.

 

J’avais entendu parler du musée de l’érotisme de Paris et je n’en avais pas des échos folichons. Mais la meilleure façon d’avoir un avis, c’est de tester. Nous sommes donc partis découvrir le musée.

 

Musee-de-l-erotisme.jpgIl se situe au cœur du mythique Pigalle et pour la somme de 9 euros vous pénétrerez dans les entrailles du musée (vous remarquez le placement d’un subtil jeu de mot… ne me remerciez pas…). Sachez toutefois que si vous réservez en ligne sur le site du musée, vous bénéficierez d’une réduction de 3 euros.

 

Pas de gratuité pour ce musée qui est en fait un musée privée. Je trouve vraiment dommage qu’un musée comme ça ne fasse pas partie du patrimoine français. Puis quand on le visite, on comprend, et on imagine aisément qu’entre autre source de revenus, il y a probablement le sponsoring par certaines revues.

 

Vase-grec-Musee-de-l-erotisme.jpgConcrètement, nous avons tous été déçu du musée. Le début de la visite est sympa avec des objets, des statuettes ou encore des parchemins de différentes origines. En revanche, plus on monte dans les étages, plus l’ambiance s’alourdit.

 

Les deux premiers niveaux rassemblent des objets d’ici et d’ailleurs. Ensuite, il y a un étage consacré aux maisons closes et autres bordels parisiens. Espace intéressant, où nous avons appris pleins de choses : anecdotes croustillantes, histoires, lois et évolution de ce petit monde si particulier.

 

A partir du 4ème étage, l’exposition prend plutôt une tournure pornographique. Je trouve que le corps est tellement mieux mis en avant lorsqu’il est suggéré. Il y a même un étage consacré au magazine « Couples », magazine pornographique, roi de la petite annonce et de l’échangisme ou l’on peut voir des multitudes de polaroïd de sexes aussi bien féminin que masculin envoyées pour une parution dans le journal. Certaines sont accompagnées de courriers, pas toujours poétique.

 

Une citation d’André Malraux est reprise sur le dépliant du musée : « Il faut faire de l’érotisme une valeur ». Or, dans ce musée qui se veut érotique, je n’ai pas trouvé les valeurs que j’estime érotique. J’ai fait quelques découvertes, mais je reste assez déçu de l’exposition de manière globale.

 

Encore une fois, l’érotisme est lié étroitement à la pornographie. Ainsi les amalgames peuvent aller bon train et les clichés sont faciles. La question que l’on se pose : où chacun fixe t’il ses limites entre érotisme et pornographie ?

 

Le concours coquin de La Coquinerie continue, et ce, jusqu'au 10 avril, dépéchez vous !

Repost 0
29 mars 2011 2 29 /03 /mars /2011 09:13

E.Taylor.jpg

 

Bye bye Elizabeth...

 

Sinon, avant de réserver vos prochaines vacances, vous pouvez consultez la carte du monde de la taille des pénis ou celles des seins...

Repost 0
Published by Petula - dans Actus
commenter cet article
22 mars 2011 2 22 /03 /mars /2011 09:00

Coquines zé coquins du jour, bonjour !

 

Le printemps est enfin là et nous avons réfléchi à ce qui pourrait vous faire plaisir pour fêter, en plus du soleil qui vient gentiment nous chatouiller les orteils !

 

Nous vous proposons donc de participer au Concours Coquin du Printemps (#CCDP).

 

Concours CCDP


Echapee-Gourmande.png

 

 

 

Nous vous avons prévu un week-end "Echappée Gourmande" pour deux personnes, avec deux nuits + petits déjeuners et deux repas en hôtel ou en chambre d’hôte en France. Vous pourrez retrouver les détails du coffret ici. (Valeur 229.90 €)

 

 

Pour jouer et tenter de gagner un week-end pour deux personnes, c’est très simple :

 

1/ Choisissez un objet (lingerie, huile de massage, sextoys…) sur le site de La Coquinerie

2/ Racontez nous votre fantasme ou votre expérience avec l’objet

3/ Faites paraître votre histoire sur votre blog en faisant un lien de l’objet au site de La Coquinerie

 

Vous pouvez jouer dès aujourd’hui et ce jusqu’au dimanche 10 avril (jour de la St Fulbert, mais n’y voyez aucun lien…)

 

Notre jury de choc, Julie Adore, Dugomo et Camille, vous départagera en fonction de l’originalité et de l’humour de vos textes.

 

Vous pourrez bien entendu essayer de soudoyer le jury sur Twitter (#CCDP) :

@julie_adore

@Dugomo

@Camille_Rue69

 

Nous aurons le plaisir de vous communiquer le résultat dès le vendredi 15 avril 2011.

 

A vos claviers, feu... fantasmez !

 

Edit : Merci d'indiquer en commentaire votre participation !

 

Repost 0
Published by Petula - dans Jeux
commenter cet article
19 mars 2011 6 19 /03 /mars /2011 09:26

shunga-gravure-estampe-erotique-japonnaise-.jpeg

Estampe érotique de Shuncho, environ 1785

 

Urgence Japon Secours Populaire ou Urgence Japon Croix Rouge (cliquer pour suivre les liens).

Repost 0
Published by Petula - dans Actus
commenter cet article
17 mars 2011 4 17 /03 /mars /2011 08:58

Concours-CCDP.jpg

 

Arriverez vous à attendre mardi pour en savoir plus ?

 

Préparez vous...

Repost 0
Published by Petula - dans Actus
commenter cet article
15 mars 2011 2 15 /03 /mars /2011 08:00

Les codes font partis de notre quotidien, parfois malgré nous. Nos règles de vie doivent en effet se plier à certaines obligations : code pénal, code la route pour ne citer qu’eux.

 

L’éducation et nos coutumes nous ont donné d’autres règles, d’autres cadres ou encore d’autres habitudes. Les petits garçons jouent avec des voitures, les petites filles avec des poupées…

 

Quand j’étais enceinte, Clark et moi-même avions décidé d’ignorer le sexe de notre enfant. Peu importait tant qu’il était en bonne santé…

 

Mais quelle galère pour constituer le trousseau du futur bébé ! En effet, je ne caricaturerai pas si je vous dis qu’en terme de body, on est quand même bien ancré dans du bleu pour les garçons, rose pour les filles…

 

Nous avons donc sélectionné beaucoup de blanc pour commencer… Mais qu’est-ce qui m’empêchait finalement d’habiller mon futur petit garçon en rose ou ma future petite fille en bleu ?

 

Au final rien mais,malgré nous, nous avons fait attention aux couleurs sélectionnées.

 

Le petit garçon (oui, c’est un garçon !) a grandi et il nous imite beaucoup. Ainsi, c’est avec le plus grand plaisir que nous lui avons offert une dinette. Il adore jouer avec, nous prépare des bons petits plats et nous sert le café.

 

Certaines personnes dans notre entourage n’ont pas pu s’empêcher de nous dire : « Mais la dinette, c’est pour les filles ! ». A quel titre la dinette serait pour les filles et les garages pour les garçons ?

 

En ce moment, il adore faire le ménage avec nous et sa grande passion, c’est la manipulation du balai qui fait deux fois sa taille… Nous avons donc envisagé de lui acheter un balai correspondant à ses dimensions. Dans les magasins pour enfants, c’est au rayon des filles (à côté de la marchande, du caddie et des costumes de princesses) que vous trouverez ce nécessaire...

 

Ces habitudes ont le don de prodigieusement m’agacer. Ranger tel objet ou telle couleur dans la case garçon ou fille…

 

Dans notre couple, c’est une chose sur laquelle nous sommes d’accord, peu importe qui réalise les tâches ménagères tant qu’on y passe le moins de temps possible et qu’elles nous permettent ensuite de passer du temps ensemble. Nous voulons essayer de nous affranchir de ces codes non imposés que nous subissons au quotidien. C’est également libérés de ces codes que nous voulons éduquer notre fils.

 

Brosse-a-dent.jpg

 

 

 

 

 

Clark, notre fils et moi faisons cohabiter nos brosses à dent dans le même verre dans la salle de bain. Celle de notre petit associé est jaune, puis il y a une rose et une bleue… La rose est à Clark et la bleue est à moi… Et ben devinez quoi, systématiquement, j’ai envie de prendre la rose…

 

 

 

 

 

 

C’est pas gagné…

 

 

Image Sparkling0dreams

Repost 0
12 mars 2011 6 12 /03 /mars /2011 08:00

 

 

 

Merci à Franck pour la découverte qui m'a bien fait rire...

Repost 0
10 mars 2011 4 10 /03 /mars /2011 08:00

Mon livre de chevet en ce moment s’appelle « Technologies de l’orgasme » par Rachel Maines.

 

Franchement, je me régale, et ce livre devrait être classé d’intérêt public.

 

Un extrait :

 

A propos de l’affliction communément appelée hystérie (littéralement, « maladie de l’utérus ») et décrite dans son ouvrage comme praefocatio matricis, « suffocation de la matrice », le médecin conseille ce qui suit :

Index_finger.jpg« Quand ces symptômes apparaissent, il est selon nous nécessaire de requérir l’assistance d’une sage-femme qui va masser les organes génitaux d’un doigt enfoncé à l’intérieur, en utilisant de l’huile de lis, de racine de plantes musquées, de crocus, ou [d’autre chose] similaire. Et de la sorte, l’affligée est portée au paroxysme de l’excitation. Ce mode de stimulation dactyle est recommandé, entre autres par Galien et Avicenne, tout particulièrement pour les veuves, pour celles qui vivent dans la chasteté et pour les religieuses, ainsi que Gradus [Ferrarida Gradi] le propose aussi ; il est moins souvent prescrit aux très jeunes femmes, aux femmes publiques ou au femmes mariées, pour qui il n’est meilleur remède que de s’unir entre époux »

 

Publié en 1653 par Pieter van Foreest alias Dominique Petri Foresti.

Extrait de The Technology of orgasm de Rachel Maines (1999) traduit de l’anglais par Oristelle Bonis

 

Finalement, on a un peu évolué non ?

Repost 0
8 mars 2011 2 08 /03 /mars /2011 08:00

Il y a quelques temps, je vous proposais une interview de Michel, Homme au foyer. En cette journée de la femme, il m’a paru naturel de lui laisser la parole ici en cette journée de la femme…

Il me paraît d’ailleurs judicieux de militer aujourd’hui pour qu’il y ait une journée nationale des hommes au foyer (et aussi des chatons…)

 

Michel, 38 ans (sans poussière car c’est une star du ménage) alimente avec brio différentes chroniques sur son blog : HommeauFoyer.fr

 


Petit manuel pour prendre la place de madame

 

Le 8 mars, c'est la journée de la Femme. Et si pour une fois, Monsieur se mettait dans la peau de Madame ? 

Posons donc un préalable : si vous, messieurs, allez agir comme vos femmes le feraient, il est donc logique que vos compagnes se comportent telles des hommes, des vrais. Elles vont donc être amenées à ne pas réfléchir autrement que par instinct, uniquement par rapport à leur intérêt et en oubliant le sens même du mot empathie. Et bien d'autres... Cela va fortement vous compliquer la tâche.

 

Alors comment vous en sortir ? Pas si compliqué que ça : il suffit d'utiliser son cerveau.

Attention messieurs : le cerveau n'est pas cet élément tripartite qui se situe entre vos jambes et qui dicte quotidiennement vos actes et pensées. Le cerveau, vous le trouverez dans votre boite crânienne. N'hésitez pas à l'utiliser, il vous sera d'un grand secours lorsque vous serez une femme.

 

Pour cette journée, il vous faudra aussi prévoir un sérieux sens de l'organisation. Pas facile à trouver. Néanmoins, il vous sera indispensable pour réussir à gérer votre première journée. Celle qui vous fait vous lever pour préparer le déjeuner familial, lancer une lessive, gérer les embouteillages dans la salle de bain et emmener les enfants à l'école.

 

Vous serez bien inspirés de vous procurer de la volonté au moment d'entamer votre seconde journée : celle qui se passe au travail. Productivité, sourire de rigueur (pour les mâles qui vous côtoient au travail, l'absence de sourire chez la femme est synonyme de menstruations et n'a rien à voir avec leur caractère de ***** ou leur incompétence), besoin d'être un minimum agréable à regarder : une gageure qu'aucun homme ne serait capable de tenir.

Entre les réflexions de vos collègues hommes, les regards jaloux de vos collègues femelles, l'accablement devant votre feuille de paie indigne, et le café qu'on attend naturellement que vous serviez lors de la réunion, vous allez aussi avoir besoin de recul. Le recul, messieurs, c'est ce qui sert aux femmes pour ne pas assommer les trois-quarts des idiots qu'elles croisent en une journée. Cette petite application dans un coin du cerveau qui leur dit : «Laisse tomber, c'est un homme».

Si vous étiez resté un mâle, ce sont vos hormones qui auraient pris le dessus, et vous imaginez sans peine le résultat : vexation, colère, frustration,  le nœud dans le ventre et les nerfs passés sur la machine à café ou le pauvre stagiaire...

 

Pour le retour à la maison, tout se complique. C'est votre troisième journée qui commence : passer au shopi vite-fait, ne pas oublier les enfants à l'école, vérifier les devoirs, préparer le repas...

Vous avez donc l'impérieuse nécessité d'avoir une condition physique optimale.

Cela commence par des fesses fermes : madame ne va pas manquer, lorsqu'elle va rentrer du travail, de vous flatter la croupe en malaxant d'une main décidée votre paire de fesses. Il est même possible que, si sa journée s'est déroulée de façon idyllique, madame envoie les enfants au bain et vous plaque contre le plan de travail de la cuisine pour un quickie de bon aloi.

Vous pourrez avoir de gros soucis si vous n'êtes pas armé de patience : entendre madame vous raconter sa journée de A à Z sans jamais avoir le moindre égard quant à la votre, c'est loin d'être facile.     

Dans le cas où sa journée n'aurait pas été un long fleuve tranquille, madame pourra vous farcir la tête de noms d'oiseaux parce que vous n'aurez pas préparé autre chose qu'un gratin d'Ebly, qu'il y a de la poussière partout dans les chambres, que les enfants ne sont pas encore en pyjama etc.

Tootsie.jpgDans cette situation, elle risque même de vous déballer  des reproches que vous n'auriez jamais imaginé : «Et c'est quoi cette coiffure, et tu pourrais changer de jeans, et tu ne te rases plus, tu te laisses aller, ...»  Litanie possiblement sans fin.

Le tout en buvant une bière AU GOULOT sans même vous en proposer une. Et devant tant de mauvaise foi, de cruauté, d'ingratitude, vous n'avez rien pour calmer l'orage : pas de seins à mettre sous son nez pour faire diversion, pas d'oeil qui se mouille pour l'attendrir : madame n'est pas dupe. Donc : vous subissez ! Souhaitons pour vous que madame ait passé une journée fantastique. (NDLR : les Hommes qui souhaitent s'investir à fond et jusqu'à la fin de la journée dans le rôle peuvent essayer le coup dit du pas-ce-soir-chérie-j'ai-la-migraine : effet de surprise garanti )

 

Messieurs, nous vous conseillons tout de même la prudence. Vouloir se mettre à la place de madame, ne serait-ce que pour la journée de la femme, peut causer des dégâts. Vous allez être fatigué, voire exsangue. Vous porterez sur vos épaules le poids de l'injustice. Vous risquez de ne plus jamais voir les choses par le prisme machiste qui vous est si familier. Et votre maman ne vous sera d'aucun secours. Soyons clairs : aucun homme, si fort soit-il, n'est préparé à cette épreuve. Certains en ont gardé des séquelles irréversibles. D'autres n'auraient pas survécu.

 

Mais ceux qui ont tenté l'expérience sont définitivement d'accord : quel bonheur d'être intelligent comme une femme ! Arrivé à un tel stade de plénitude, hors de question que cela ne dure qu'une journée.  

 

*Nous aurions pu continuer longtemps la liste des qualités sont nécessaires pour être une femme. Mais l'énumération aurait été si longue que la mince capacité de concentration des hommes ne leur aurait pas permis d'aller jusqu'au bout !

Repost 0
Published by Petula - dans Actus
commenter cet article

                                                                          Pin-up-Facebook-La-Coquinerie.jpg

 

                                                                        Flux-RSS-La-Coquinerie.jpg   Twiiter OK Gris
 

Pour me contacter :

contact@la-coquinerie.fr

 

carbon neutral coupons with kaufDA.de

 

http://www.wikio.fr

Ma Page sur Hellocoton

 

Signature Viol