Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 mars 2010 1 08 /03 /mars /2010 08:47

En ce jour symbolique*, je voulais aborder l’horrible sujet qu’est l’excision clitoridienne.

 

Qu’est-ce que l’excision ?

 

L’excision est l’ablation d’un petit morceau de tissu. L’excision clitoridienne est donc l’ablation du clitoris. Il en existe trois types :

- l'excision : ablation du prépuce et de la partie extérieure du clitoris

- la clitoridectomie : excision totale du clitoris, des lèvres qui l'entourent et du prépuce

- l'infibulation, qui est l'excision totale plus la fermeture par couture de la vulve...

En pratique, 80% des excisions sont des clitoridectomies, quand l'infibulation représente 15 %...

 

Schema-clitoris.jpg


Cela concerne qui ?

 

Cela concerne environ 130 millions de fillettes et de jeunes femmes à travers le monde mais principalement en Afrique.

 

Carte-africaine-de-l-excision.gif


Des campagnes nationales pour lutter contre ces mutilations ont été mises en place dans beaucoup de pays. Des lois existent aussi, mais elles sont souvent peu appliquées, du fait aussi que personne ne parle du sujet.

 

L’excision existe aussi en France. Il y aurait environ 30 000 femmes et fillettes excisées. Mais comme ailleurs, le sujet reste tabou.

 

Une association, le G.A.M.S. (Groupe de femmes pour l’Abolition des Mutilations Sexuelles) œuvre à Paris depuis 1982, pour faire changer les choses et surtout les mentalités. L’association est composée de femmes africaines et françaises qui ont des compétences dans la santé, l’éducation, le social.

 

Qui sont les personnes qui subissent ces barbaries ?

 

Il n’y a pas d’âge. L’excision peut se pratiquer à la naissance comme à la petite enfance ou à l’adolescence. Elle peut aussi intervenir avant le mariage ou après la naissance du 1er enfant.

 

Qui fait l’excision ?

 

Le plus souvent, la mère de la fillette, elle-même, ou des femmes âgées de la communauté s’occupent d’exciser les fillettes ou les jeunes femmes.

 

Comment l’excision est-elle pratiquée ?

 

L’excision se pratiquent dans des conditions extrêmement précaires : des outils comme des couteaux, des lames de rasoir ou même des morceaux de verre sont utilisés (c'est à vomir).

 

Pour favoriser la cicatrisation des compositions à base d’herbe, de terre, de cendre ou de bouse de vache seront utilisées.

 

Les conséquences d’un tel acte

 

Outre le fait que cet acte soit de la barbarie pure et simple, c’est aussi un acte qui peut tuer. La vulve est une région du corps très vascularisée, cela peut donc entraîner des saignements importants et des hémorragies pouvant provoquer la mort. Je ne vous parle même pas de la douleur indescriptible, de la peur et de l’état de choc dans lequel sont alors plongées les fillettes ou les jeunes femmes. Et ce ne sont « que » les conséquences immédiates.

 

A l’avenir, les personnes mutilées peuvent subir des infections multiples. Cela peut entraîner la stérilité, on peut voir apparaître des septicémies, le tétanos ou encore le SIDA.

 

Excision-est-un-crime.png


Si la femme a été cousue (infibulation), elle et son enfant peuvent mourir lors de l’accouchement.

 

La femme peut également devenir incontinente et ne plus pouvoir retenir ni son urine, ni ses excréments.

 

Pourquoi l’excision est-elle pratiquée ?

 

C’est un rite millénaire, cependant, il n’y a pas d’éléments concrets qui permettent de déterminer où et quand a-t-il été développé.

 

Isabelle Gillette, sociologue, évoque différents types de raisons sur le site de G.A.M.S..

 

Des raisons d’ordre coutumier : « ma mère et ma grand-mère ont été excisées, je fais exciser ma fille ».

 

Des raisons religieuses sont également mises en avant sous couvert d’une prétendue prescription religieuse quelque soit la religion (catholique, musulmane, juive, protestante…). Ce qui est faut, ce type de mutilation existait avant les différents livres saints.

 

Des raisons sociologiques pour garantir « l’honneur de la famille », « l’honneur du mari ».

 

 

STOP FGM NOW! STOP FEMALE GENITAL MUTILATION NOW! (Englisch Version) from STOP FGM NOW! on Vimeo.

 


Certaines mères indiquent que si leur fille n’est pas excisée, elle ne pourrait pas trouver de mari et donc ne pas accéder à une certaine reconnaissance sociale.

 

Comment peut-on « réparer » l’excision ?

 

Le Docteur Pierre Foldès, médecin humanitaire aujourd’hui chirurgien urologue a adapté une technique afin de reconstituer le clitoris des femmes victimes de mutilation.

 

Il s’est inspiré des techniques de réparation et d’allongement de la verge pour pouvoir aider les femmes qui le sollicitait. Il travaille également sur les cicatrices afin de soulager les victimes de leurs douleurs.

 

Les femmes obtiennent un bénéfice esthétique et recouvre de la sensibilité. Malgré tout, il est nécessaire qu’elles soient suivies par un psychologue et / ou un sexologue. 60 à 70 % des femmes recouvrent des sensations en 4 à 6 mois.

 

L’opération est remboursée depuis 2004.

 

Peu de médecin (d’après les infos que j’ai trouvé, 2) pratique ce type d’opération. Le Docteur Foldès pratique l’acte chirurgical bénévolement. Il a reçu, et on s’en réjoui, les insignes de Chevalier dans l’Ordre National de la Légion d’Honneur eu 2006.

 

Sachez malgré tout, que le Dr Foldès reçoit régulièrement des menaces

 

Que peut-on faire ?

 

A notre époque, cela paraît encore incroyable ! Et les qualificatifs me manquent pour exprimer mon profond dégoût.

 

Pour les choses à faire, difficile à dire en fait, soutenir l’association G.A.M.S. et surtout parler de l’excision pour que plus jamais aucune femme ne soit mutilée.

 

Le jour du 8 février a été choisi pour "La journée Internationale de Tolérance zéro pour les mutilations génitales féminines".

 

 

* pour le jour symbolique, je pense qu’il le sera d’autant plus quand les femmes n’auront plus de journée… Je suis pour la parité et donc, si on déclare une journée de la femme, déclarons une journée de l’homme, ayons les mêmes salaires à des postes identiques…

 

 

Source : Wikipédia, tasanté.com, Association G.A.M.S, Droitsenfant.com, Afrol News, Doctissimo

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Madame Kévin 08/03/2010 22:52


Je n'ai pas pu lire l'article en entier car ça me faisait mal, physiquement mal : j'admire d'autant plus ton courage d'en avoir parlé. Merci. Nos blogs doivent aussi servir à cela : nous battre
pour des causes qui nous sont chères. Merci encore.


Petula 09/03/2010 10:21


Je ne te cache pas que l'article a été très difficile à écrire. Ce qui est frustrant, c'est que malgré tout, on se sent quand même impuissante.


Anne RICHARD 08/03/2010 17:36


BONJOUR.
je suis pdte de cette asso-humanitaire en AFRIQUE.Je suis choquée et écoeurée de constater ce que vivent ces Femmes avec ces mutilations sexuelles!!!c'est vraiment inhumain.j'ai bcp de confidences
de ces femmes!!je comprends pas que celles qui l'ont vécues les perpétuent.Et les hommes ds tout ça?Ils se rendent pas compte que chaque acte sexuel est une SOUFFRANCE;pas du plaisir comme chez
nous en Europe!!!c'est mettre la Femme à l'état d"un animal.J'aimerai bcp m'investir ds une de ces associations et d"aller sur le terrain.j'ai 60ans et suis now à la retraite!!!L'amour c'est du
plaisir!!!pas de la souffrance ou juste pour procréer.Bon courage à toutes ces femmes!en ce jour de la journée de la FEMME!!!l'avenir de l'homme:qu'on la respecte;c'est ellle qui donne la
VIE!!salutations à tous.Anne


Petula 08/03/2010 19:26


Comme vous j'ai été révolté.
Je pense que si vous souhaitez vous investir davantage vous pourvez vous rapprochez de l'association G.A.M.S. dont vous trouverez toutes les coordonnées ici.


8mars 08/03/2010 15:15


Bouh, c'est toujours aussi insupportable à redécouvrir, mais merci de nous rappeler l'existence de ces maltraitances, à l'occasion de la journée des femmes. Tant qu'inégalités et maltraitances
persisteront, nous aurons besoin de célébrer cette journée !


Petula 08/03/2010 15:35


Oui, les choses mettent du temps à changer...


Nina Sotte Fille 08/03/2010 14:14


Bravo pour cet article qui aborde un sujet dont tout le monde a entendu parler mais qu'on connait mal. J'ai appris beaucoup de choses en le lisant.

je ne pensais pas qu'il était possible de "réparer" l'excision, c'est une très bonne chose ! Bien que j'imagine que la plupart des femmes excisées n'ont pas accès à de tels services.


Petula 08/03/2010 14:28


Merci !
J'ai également appris beaucoup de choses en cherchant les infos pour écrire cet article.

L'excision se "répare" même si les sensations d'origine ne seront jamis ce qu'elles étaient. Depuis 2004, l'acte est remboursé en France, malheureusement pas les frais liés au chirurgien. Et comme
trop peu le pratique...

C'est pour ses raisons qu'il faut en parler !


                                                                          Pin-up-Facebook-La-Coquinerie.jpg

 

                                                                        Flux-RSS-La-Coquinerie.jpg   Twiiter OK Gris
 

Pour me contacter :

contact@la-coquinerie.fr

 

carbon neutral coupons with kaufDA.de

 

http://www.wikio.fr

Ma Page sur Hellocoton

 

Signature Viol